En double compagnie

affiche-torcatis_expositon

La librairie Torcatis reçoit Muriel Valat-b et Hélène Peytavi pour un accrochage commun dans l’espace galerie :

En double compagnie

Vernissage samedi 5 novembre 2016 à partir de 18 heures

Exposition du 5 au 26 novembre 2016, du mardi au samedi de 09:30–13:00, 14:00–19:00, le lundi 14:00–19:00, fermé le dimanche.

Librairie Torcatis, 10 Rue Mailly, 66000 Perpignan, téléphone : 04 68 34 20 51

Le trait à l’œuvre, sans complexe. Muriel Valat-b et Hélène Peytavi sont des ferrailleuses de la gravure et du dessin ; elles accumulent les échos lointains de la narration, superposent les gestes, les déchirures, assemblent les matières et les couleurs et travaillent à des expériences où l’intuition se mêle aux visions. Chacune à sa manière, chacune avec sa sensibilité. La rencontre entre les deux a 30 ans. L’une grave, l’autre dessine.

Depuis quelques années, le travail de graveur de Muriel Valat-b (essentiellement taille douce mais aussi linogravure, xylogravure et matériaux synthétiques) se déploie en compagnie de la poésie et particulièrement celle de Rainer Maria Rilke. Hélène Peytavi, quant à elle, dessine depuis son enfance. Ses images sont la trace sensible d’une ouverture sur le réel. Depuis 30 ans, la pratique commune du dessin s’est exercée ensemble dans la proximité des ateliers de Paris. Puis, géographie oblige, Muriel Valat-b et Hélène Peytavi ont continué à construire leur communauté d’art à distance, entre Berlin et Paris, puis Planèzes et Paris, et aujourd’hui, elles proposent de donner à voir leur rencontre par une proposition commune d’accrochage de leurs travaux dans la galerie de la librairie Torcatis.

Elles proposent pour la première fois de réunir leur travail en prenant le risque de l’expérience des contraires. Pour l’une, l’accrochage chez Torcatis est l’occasion de tracer plus profondément ses sillons comme autant de tentatives pour ne pas perdre le nord, pour l’autre d’exposer sa pagaille créative. Tout en prenant le pari de réussir une seule et même exposition.

Un pari qui repose sur leur conception commune du trait et du rapport qu’elles entretiennent aux textes. Un rapport nourricier, fructueux, à la fois structurant et déstructurant. En cette double compagnie, Proches de plus en plus me deviennent les choses et les images, toujours plus vues Progrès de R.M. Rilke in Livre d’images.

Pendant l’exposition, les artistes sont disponibles pour recevoir le public dans la galerie de la librairie.

Par ailleurs, tout au long de l’exposition, En double compagnie se décline En bonne compagnie, autant d’évènements associés à l’installation commune dans la galerie de la librairie.

Différents intervenants sont invités autour des deux artistes :

le 12 novembre à 17 heures pour une table ronde Le carnet dans tous ses états avec Sylvie Mouysset, historienne, Richard Meier, éditeur, Serge Bonnery, écrivain, animée par Roger Coste, libraire.

le samedi 19 novembre à 15h, un rendez-vous est donné au public pour un atelier d’écriture poétique dans les parages d’une expo Choses vues, animé par Joëlle Cordesse, militante d’éducation nouvelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s